Rechercher
  • AFYT

Une page de Moonbeam IV se tourne


Un mot qui m'est difficile d'écrire aujourd'hui, quelques lignes qui vont clôturer une histoire humaine qui a duré 12 ans… Une histoire hors du commun qui s’arrête ce jour à Monaco, ou nous venons d’amarrer le bateau.

Quelques lignes seulement, c’est si peu comparé à tout ce que nous avons vécu.


Des choix ont été faits par le propriétaire actuel en fin de saison dernière, et c'est donc avec regrets, que nous devons tous quitter le pont de Moonbeam 4.

Sans vouloir épiloguer sur ses décisions, je voudrais simplement vous dire un mot… Merci.


Mon aventure a duré de 2007 à 2019. Des centaines de personnes ont donné leur temps, leur énergie afin d'écrire les plus belles pages de ce bateau. J'ai embarqué à 38 ans, et cela a changé ma vie... Mon sens marin, ma façon d'être.

Cela a été un bonheur immense, unique… un rêve éveillé.

Merci encore aux équipiers professionnels qui ce sont tous, à leurs manières, investis dans le 8. Chacun au fil des années, en posant un rouage de plus dans la machine afin de la faire progresser, évoluer… et devenir ce qu’elle est aujourd’hui.

Aux équipiers amis, qui ont su également apporter leurs pierres à l'édifice des succès, par leur grand engagement et leur bon esprit. À ma famille, merveilleuse, qui a supporté toutes ces années le poids de mes humeurs et stress, avec cette acceptation que seuls les sentiments d'amour peuvent endurer.

A Luc, le fidèle, qui n’a raté aucunes régates du circuit durant toutes ces années.

A Dom, qui a tatoué au son de son poulpe, les plus belles victoires et les plus belles émotions que nous avons vécues. 

A Thierry de Neptunia dont les lames et notre fameux M4 symbolisent si bien l’amitié qui s’est tissée durant toutes ces années, en mer comme à terre.

A Erwan capitaine de Moonbeam 3, avec qui nous avons fait croiser et combattre ces deux bateaux dans souvent, les limites du raisonnable. Mais avec une confiance mutuelle si forte que je n’avais jamais rencontrée avant, et qui nous a permis de toucher si souvent les moustaches du diable. De se sentir exister… et pousser ces deux bateaux à l’extrême.

A Jim de Mariquita… l’adversaire idéal, qui ne fait aucun cadeau, et qui m’a permis ainsi, de m’endurcir et d’apprendre… sans jamais rien lâcher. Être différent mais se respecter… la configuration parfaite pour combattre.

Aux vieux safrans, Denis, Gilou, Alain, Joan le commodore, aux frères de la côte… qui m’ont fait progresser avec leur expérience de régatier, de marins et d’hommes.

A mon père, qui m’a transmis ce dont j’avais le plus besoin pour réussir un tel challenge…. sa dureté mais aussi son honnêteté.

Merci aux organisateurs du circuit, qui nous ont toujours suivis et accompagnés.

Aux photographes qui ont immortalisé les plus grands moments, et qui, régates après régates, ont fait partie de la famille.

A Yann, des voiles d'Antibes, qui en 2009, nous a permis avec Moonbeam 3, de faire ces matchs racing d'anthologie dans plus de 30 nds de vent.

À Fabrice d'Incidences, présent depuis le début, et bien avant !  Avec qui nous avons cru, jusqu'au bout, que Moonbeam 4 allait se relever.


Il y aurait tant d'histoires à raconter... mais nous le ferons sur les quais, dans les bars, en parlant fort avec un verre de trop sûrement ! Mais c’est ainsi que se propagent les aventures de mer depuis toujours. Concept immuable de transmission chez les marins !

Je laisserai ce groupe que j'ai créé il y a 10 ans, ouvert jusqu'au 31 mars prochain. Ainsi chacun pourra à sa guise, copier photos et films. Ensuite, il sera clôturé le 1er avril.


Mais Moonbeam 4 n'a pas dit son dernier mot c'est évident. Il reviendra. 

Une autre histoire... de nouveaux acteurs. Des aventures incroyables. Et je n'en doute pas, des victoires.

Il n'a que 105 ans après tout !


Merci à tous.

C'était fantastique... magique, tout est gravé à jamais.


Mais le futur est toujours plus important que le passé. Mon énergie toujours intacte, est prête à être injectée dans le nouveau projet qui m'attend aujourd'hui... Et créer, respirer ce qui pour moi reste le plus important : le groupe, l’esprit et des valeurs communes. 

Peu importe le support, personne ne changera cela, les marins et les propriétaires écriront toujours les histoires… 

Leurs histoires.


Mikael Créac’h

0 vue
  • Black Facebook Icon

© 2019 Afyt - crédits photos

  • Facebook - Grey Circle